jeudi, 11 avril 2013

Romains (9) Justifiés par son Sang, sauvés de la colère, réconciliés avec Dieu

Lecture : Romains 5.6-11

Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par Lui de la colère (du jugement). Car si lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. Et non seulement cela, mais encore nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation. (v. 8-11)

La foi ne sauve pas à elle seule. C'est la foi dans l'Oeuvre de Jésus-Christ qui sauve. Aussi Paul s'applique-t-il maintenant à raccorder la foi à l'événement de la Rédemption. Tout d'abord, c'est une histoire d'Amour. "Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous." (v. 8) Ne pouvant pas être sauvés par nos mérites ou notre perfection, puisque transgresseurs coupables, nous ne pouvions être sauvés que par Amour. Un Amour qui est allé jusqu'au Don de la Croix : "Christ est mort pour nous", révèlant le mystère infini de la Rédemption.

Le "justifié par la foi" (v. 1), lié au "justifié par son Sang" (v. 9), et au "sauvé par Lui (Jésus-Christ) de la colère" (v. 9), récapitule l'ensemble du Salut.

Et pour renforcer son enseignement,  Paul  ajoute que "si lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par Sa Vie ! (v. 10) Le Salut donné par Jésus-Christ a pour heureuse conséquence la réconciliation avec Dieu, ce qui concorde parfaitement avec : "Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ" (v. 1)

Justifiés par la foi, justifiés par son Sang, réconciliés par sa Mort, sauvés par sa Vie... inclinent dans la louange et l'adoration "nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette Grâce..." (v.11) La justification par la foi produit la joie du Salut et l'amour reconnaissant envers Dieu notre Père et son Fils Jésus-Christ notre Sauveur.

Devant l'Oeuvre rédemptrice parfaitement accomplie et achevée du Seigneur, il n'est plus d'oeuvres, ni de sacrifices pour le péché. Il n'est de justification que celle de la Foi reconnaissante et consacrée au Seigneur.

Pierre ROCHAT

 

 

mercredi, 10 avril 2013

Romains (8) Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu

Lecture : Romains 5.1-5

La foi d'Abraham qui lui fut imputée à justice, et son rapport avec notre foi étant démontrée (Ro 4.22-25), Paul nous introduit maintenant dans la réalité de notre foi en Jésus-Christ.

Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu. Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l'épreuve, et cette victoire l'espérance. Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné. (v. 1-5)

Parce que justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu. Parce que c'est à Jésus-Christ que nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, nous Lui témoignons toute notre reconnaissance, demeurant fermes dans cette grâce, nous réjouissant de la gloire de Dieu qui nous est réservée, et y goûtant déjà. Même les afflictions du temps présent ne nous détournent pas, au contraire, elles produisent en nous la persévérance, puis la victoire dans l'épreuve, et enfin l'espérance. Et cette espérance n'est point illusoire, parce que l'amour de Dieu est  réellement répandu dans nos coeurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

La foi non seulement nous donne l'assurance du salut, mais nous intègre dans la vie divine à laquelle nous participons désormais. (2 Pierre 1.3-8)

Pierre ROCHAT

 

 

mardi, 09 avril 2013

Romains (7) La foi d'Abraham, mise à l'épreuve, et imputée à justice

Lecture : Romains 4.18-25

La foi d'Abraham est une foi liée à la condition humaine, et exposée à l'adversité. Elle ne peut se maintenir qu'au prix d'un combat et d'une ferme détermination. "Espérant contre toute espérance..." (v. 18) fait bien sentir l'opposition entre l'espérance née d'une Parole divine entendue et reçue, et la situation contradictoire des apparences propres à désespérer. Le choix de croire, et la fermeté de s'en tenir à la sainte Parole, par devers tout, laisse percevoir la nature du combat quotidien de la foi.

Lui qui avait reçu "la promesse d'une postérité", alors que "son corps était déjà usé, puisqu'il avait près de cent ans, et que Sara sa femme n'était plus en état d'avoir des enfants"... (v. 19) se trouvait constamment devant cette impossibilité naturelle. "Sans faiblir dans la foi"... "il ne douta point par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu'Il promet, Il peut aussi l'accomplir." (v. 19-21)

Ce combat dura pendant de longues et interminables années, (13 années),  jusqu'à ce qu'enfin s'accomplit la Parole, et que Sara enfanta le fils promis, donnant à Abraham de voir le premier-né de sa postérité. C'est ce que Paul déclare en concluant : "C'est pourquoi cela  lui fut imputé à justice". (v. 22)

En conséquence de la foi d'Abraham qui lui fut imputée à justice, Paul en vient maintenant à nous, nous démontrant comment "notre foi en Jésus-Christ nous sera également imputée, nous qui croyons en Celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur, Lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification." (v.23-25) ..."Pourvu que nous gardions la foi,  nous aussi envers et contre tout, et que nous retenions jusqu'à la fin, la ferme confiance et l'espérance dont nous nous glorifions." (Hébreux 3.6)

Pierre ROCHAT

 

 

lundi, 08 avril 2013

Romains (6) La foi d'Abraham - Par la foi ou par la circoncision ? - Abraham notre père à tous

Lecture : Romains 4.9-17

Comment Abraham obtint-il la justification ? Par la foi ou par la circoncision ?

Une question de fond est posée : Le bonheur de la justification par la grâce, n'est-il que pour les Juifs circoncis, où également pour les païens incirconcis ?...

Lorsque la foi d'Abraham lui fut imputée à justice, était-ce avant sa circoncison, ou après sa circoncision ? C'était avant sa circoncision. Ce n'est donc pas par la circoncision qu'il obtint la justification, mais par la foi qu'il avait auparavant, lors à son appel. La circoncision vint ensuite comme un signe d'alliance, un sceau de la justice qu'il avait obtenue par la foi lorsqu'il était encore incirconcis.

Abraham devint ainsi le père de tous les incirconcis qui croient, pour que la justice leur fut imputée, et le père de tous les circoncis qui marchent dans les traces de la foi d'Abraham, afin que la justice leur fut aussi imputée. Dieu appelant descendants d'Abraham et nations à hériter du même salut par la foi, pour que ce soit par grâce ; Abraham notre père à tous, étant la première pierre de ce salut universel.

Pierre ROCHAT 

 

 

samedi, 06 avril 2013

Romains (5) La foi d'Abraham - Par les oeuvres ou par la grâce ?

Lecture : Romains 4.1-8

Comme les Juifs se réclamaient d'avoir Abraham pour père (Jn 8.33), il paraît important pour Paul, de leur démontrer que la foi qu'il prêche, n'est pas une nouveauté, mais que déjà, elle a été essentielle dans la vie d'Abraham.

Comment Abraham fut-il justifié devant Dieu ? Par les oeuvres ou par la grâce ? Si c'est par les oeuvres, l'effort accompli reçoit sa rémunération comme une chose dûe. Et Abraham peut s'en glorifier. Si c'est par la grâce, la foi de celui qui croit est imputée à justice, et sans qu'il n'y ait aucune oeuvre, le salut est reçu comme un pur don de la miséricorde de Dieu. La gloire de cette justification ne revient qu'à Dieu seul. Abraham, tout comme David, peut exprimer le bonheur de celui à qui Dieu impute la justice sans les oeuvres, et dont les iniquités sont pardonnées. (v. 1-8)

Pierre ROCHAT

 

 

vendredi, 22 mars 2013

Romains (4) Justifiés par sa Grâce

Lecture : Romains 3.9-24

Mais maintenant, sans la Loi est manifestée la justice de Dieu... justice de Dieu par la Foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n'y a point de distinction. Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa Grâce, par le moyen de la Rédemption qui est en Jésus-Christ.  (Romains 3.21-24)

Le verdict radical est prononcé sur l'humanité : Tous sont sous l'empire du péché (3.9)... Il n'y a pas un seul juste (3.10)... Par la Loi, tout le monde est déclaré coupable devant Dieu (3.19)... Sans aucune distinction, tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu (3.22-23). L'homme, ne possèdant aucun moyen de se sauver lui-même, est irrémédiablement perdu.

C'est alors qu'éclate devant l'homme désespéré, la sublime manifestation salvifique de Dieu : Sans la Loi, est manifestée la justice de Dieu (3.21)... Justice de Dieu par la Foi en Jésus-Christ, pour tous ceux qui croient (3.22)... Ceux qui croient, sont gratuitement justifiés par sa Grâce, par le moyen divin de la Rédemption qui est en Jésus-Christ ! (3.24)

Ce Salut est plus grand que le péché ; cette Justification est plus forte que la condamnation ! Ce Salut est gratuitement offert, par pure Grâce. Il est exclusivement l'Oeuvre du Dieu d'Amour. L'homme n'y est pour rien, et ne peut que le recevoir avec gratitude par le moyen de la Foi. (Eph. 2.8-9)

La Rédemption accomplie par Jésus-Christ a expié la dette du péché et acquitté les coupables. En Jésus-Christ les hommes qui croient, sont pardonnés, affranchis, réconciliés avec Dieu, et retrouvent la gloire de Dieu !

Pierre ROCHAT

 

 

dimanche, 17 mars 2013

Romains (3) Etendue du péché sur toute l'humanité

Lecture : Romains 1.18-32 à 3.20

L'Apôtre Paul présente en premier lieu, comme le ferait un médecin, le diagnostic de ce monde malade. Le péché qui s'est introduit avec Adam et Eve, s'est étendu à toute leur postérité ; toutes les générations sont contaminées. Tous les peuples, païens et israëlites, sont sous l'empire du péché. Il n'y a pas un seul, pas une seule juste. (3.10) Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. (3.23)

Paul se lance dans une longue définition du péché et fustige les transgresseurs, païens et juifs, dont il connaît les comportements et les tournures d'esprit. Personne ne peut échapper ; le mal est devenu universel. Péché hérité d'Adam et Eve, et péchés commis par chacun, entraînent irrémédiablement la condamnation et le jugement.

Par cet état de péché généralisé incontestable, Paul veut convaincre tout homme de son besoin d'être sauvé. C'est ce qu'il s'appliquera à démontrer dans la suite de son épître. 

Pierre ROCHAT 

 

 

mercredi, 13 mars 2013

Romains (2) Je n'ai point honte de l'Evangile

Lecture : Romains 1.1-17

L'Apôtre Paul se présente comme "serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l'Evangile de Dieu" (1.1). Jésus-Christ son Seigneur, déclaré Fils de Dieu avec puissance par sa résurrection d'entre les morts, lui a donné la grâce et l'apostolat, pour amener en son Nom, à l'obéissance de la Foi, tous les païens, parmi lesquels résident "les appelés en Jésus-Christ qui sont à Rome, bien-aimés de Dieu, appelés à être saints" (1.4-7) Paul rappelle son ministère parmi les nations : "Je me dois aux Grecs et aux Barbares, aux savants et aux ignorants" (1.14) ; il déclare aussi son vif désir d'annoncer cet Evangile aux frères qui sont à Rome.

Paul présente ce qui va être le thème central de son épître : "Car je n'ai point honte de l'Evangile : c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, parce qu'en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu'il est écrit : Le juste vivra par la foi." (1.16-17)

L'Evangile est "une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit". L'Oeuvre salvifique de Dieu est liée à la foi de ceux qui la reconnaissent et la reçoivent. Et cette grâce est accessible sans distinction de race et de culture, à quiconque croit. L'Evangile a une portée universelle. Le Juif (peuple élu) et le Grec (les peuples des nations) sont tous appelés au Salut. Cet Evangile révèle la justice de Dieu offerte à la Foi ; selon le dessein de Dieu annoncé par les prophètes : Le juste vivra par la Foi.

Pierre ROCHAT 

 

 

mardi, 12 mars 2013

Romains (1) Introduction

L'Epître de Paul aux Romains, reprend le thème de l'Epître aux Galates, d'une façon plus structurée et développée. En écrivant aux chrétiens qui sont à Rome, la capitale de l'empire romain qui englobe tout le bassin méditéranéen, Paul s'adresse aussi aux nations. Son message est donc de portée universelle.

Son thème principal est : La justification par la Foi.

Il développe son sujet ainsi :

1 L'état de péché et de condamnation de l'humanité tout entière

2 La justification par la Foi seule en Jésus-Christ, et ses fruits.

3 Le chrétien affranchi de la Loi, sert Dieu dans un Esprit nouveau

4 Assurance du Salut et Espérance

5 La mission de la Foi

6 Le dessein de Dieu pour Israël

7 Exhortations

Je limiterai mes commentaires aux textes qui touchent principalement à notre Salut, et laisserai ouvertes les pistes d'études personnelles.

Que l'Esprit-Saint illumine pour chacun, ces enseignements apostoliques si précieux et utiles pour notre Foi et la compréhension de notre Salut.

Pierre ROCHAT

 

 

lundi, 11 mars 2013

Galates (19) Conclusion

Nous avons médité ensemble sur les principaux textes de l'Epître de Paul aux Galates.

La justification par la Foi seule, en Jésus-Christ, a été soulignée et fortement affirmée. La Foi donne pleinement accès au Salut offert par le Sauveur, et reçoit le don de la vie.

La Loi ne saurait donner la vie, puisque par elle vient la condamnation et la mort. Suivre la Loi serait se couper de la Grâce obtenue par la Foi.

Ce Salut reçu par la Foi, nous appelle à vivre en conséquence, soit de vivre selon l'Esprit, et non plus selon la chair. La Foi engendre et féconde notre vie nouvelle.

Nous devenons des semeurs du royaume.

 

Comme vous l'avez remarqué, les textes les plus utiles ont été choisis, et les commentaires volontairement épurés, de façon à faciliter l'intérêt et la compréhension. Je vous encourage vivement à approfondir ces vérités, par une étude personnelle, en vous aidant d'ouvrages appropriés.

Que le Seigneur vous donne beaucoup de joie dans la découverte de sa Parole, et affermisse votre foi.

Pierre ROCHAT